Ne pas confondre les effets indésirables de l’arrêt du tabac et/ou de la vape

Le docteur Konstantinos Farsalinos et des confrères ont mené une vaste étude mondiale sur plus de 19 000 vapoteurs pour déterminer quels étaient les effets indésirables des cigarettes électroniques, souvent confondus avec les effets indésirables de l’arrêt du tabac.

Les plus courants sont listés ci-dessous.

Pourquoi j’ai des soucis gastro-intestinaux ?

Flatulences, diarrhées et constipations sont extrêmement liées et résultent d’une réaction de votre organisme au changement de mode d’administration de la nicotine.

Inutile d’incriminer la cigarette électronique : c’est uniquement dû à votre arrêt du tabac. Ne vous inquiétez pas, cela passe au bout de quelques semaines.

Pourquoi j’ai toujours des flatulences ?

Les flatulences peuvent être causées par le passage de la cigarette à la cigarette électronique.

Mais ces désagréments intestinaux ne sont pas dus au vaporisateur personnel.

Ils sont en réalité dus à l’arrêt du tabac et sont un des effets possibles du sevrage de nicotine.

Pas de panique : cela reste quelques semaines puis cela passe.

Pourquoi j’ai souvent des aphtes, assèchement et/ou irritation de la bouche/gorge

Le propylène glycol a tendance à assécher voire irriter les muqueuses.

De cet assèchement ou de cette irritation peuvent découler des sensations gênantes, notamment de « chat dans la gorge ».

Il faut savoir que parallèlement, l’arrêt du tabac provoque exactement les mêmes symptômes, les aphtes en plus.

Si ces symptômes perdurent ou sont trop désagréables, il faudra penser à tester un e-liquide contenant moins de propylène glycol et beaucoup plus de glycérine végétale (full VG éventuellement), ou prendre un atomiseur plus axé « vape serrée ».

Pour tout cela, les boutiques spécialisées vous renseigneront sur les modèles.

Quoi qu’il en soit, souvenez-vous que vaper a tendance à assécher la bouche.

Buvez régulièrement pour réhydrater vos muqueuses malmenées, et faites quelques bains de bouche.

Pourquoi j’ai souvent des maux de tête, nausées, étourdissements, tachycardie

Ces effets indésirables peuvent également avoir deux causes :

L’excès de nicotine
L’arrêt du tabac

Le manque et l’excès de nicotine provoquent tous deux ces symptômes (pour rappel, la nicotine n’est pas dangereuse).

Solution ?

Soit vous cessez pendant 1/2 heure de vaper (le plus judicieux), soit vous baissez légèrement votre taux de nicotine, mais attention… pensez à faire des paliers (par exemple en mélangeant du 6 mg et du 12 mg pour obtenir du 9 mg).

De plus, si vous avez un atomiseur pour l’inhalation directe, essayez d’en choisir un avec une vape plus serrée, car en inhalation indirecte, la nicotine passe beaucoup mieux.

Pourquoi je perds le goût de mes e-liquides ?

Il arrive que certains vapoteurs perdent le goût dans les semaines qui suivent leur passage à la vape.

Cette sensation ne dure pas longtemps. Explication

Pour que ça passe, l’idéal est de se passer de vape pendant quelques jours, mais cela n’est pas évident. Vapoter un arôme mentholé pendant quelques temps est une des solutions adoptée par les vapoteurs.

Pour ce cas particulier —>  un très bon article qui résume bien ce problème de perte de goût .


Dans tous les cas, pour la vape, et avant de vous alarmer, posez vos questions sur les forum de vape ou les groupes Facebook, et vous vous rendrez compte que vous n’êtes pas seul à subir ces petits tracas.

Cependant, en cas d’effets indésirables qui se prolongent dans le temps, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui est le mieux placé pour vous répondre.

La vape et le diabète

Peut-on vaper en étant diabétique ?

La réponse est : OUI

Les diabétiques fumeurs ne doivent pas se priver de la cigarette électronique

(source : Vaping Post)

Glucose et dépendance tabagique

(source :  Pr Robert Molimard)

La vape et la grossesse

On entend souvent : « t’es folle, tu ne te rends pas compte que c’est aussi dangereux que la clope ? » ou alors « tu ne sais pas ce qu’il y a dedans pour ton bébé… », alors pour résumer, on peut dire aujourd’hui en classant les pratiques par ordre croissant de risque, que : Lire la suite

Le tabac agit sur la mécanique du corps

Des points communs non négligeables existent entre tous les fumeurs réguliers. J’entends par « fumeurs réguliers », des personnes qui fument tous les jours depuis plusieurs années, que ce soit une cigarette ou un paquet n’y change rien. L’expression « brûler à petit feu » prend tout son sens dans ce contexte car les fumeurs intoxiquent leur corps jour après jour. Le foie n’a alors pas suffisamment de temps pour se drainer, les poumons n’ont pas l’opportunité de se désencrasser, les tissus n’ont pas les nutriments nécessaires pour se régénérer. Lire la suite

Les ravages du tabac sur la mécanique du corps

Des points communs non négligeables existent entre tous les fumeurs réguliers.

J’entends par « fumeurs réguliers », des personnes qui fument tous les jours depuis plusieurs années.

Que ce soit une cigarette ou un paquet n’y change rien, c’est la durée du tabagisme qui importe et qui a un impact dévastateur.

L’expression « brûler à petit feu » prend tout son sens dans ce contexte car les fumeurs intoxiquent leur corps jour après jour.

 

En clair, que se passe t’il ?

  • le foie n’a pas suffisamment de temps pour se drainer,
  • les poumons n’ont pas l’opportunité de se désencrasser,
  • les tissus n’ont pas les nutriments nécessaires pour se régénérer.

 

Ce que les patients fumeurs disent

« J’ai des bronchites à répétition »,

« J’ai des sinusites à répétition » ,

« Je suis tout le temps fatigué, pourtant je dors bien et je mange bien »,

« je me sens fatigué dès le lever »,

« je digère mal »,

« je suis essoufflé »,

« je me sens oppressé »,

« je n’ai pas de libido »,

« j’ai de l’asthme » ,

« je n’ai plus d’appetit « , etc.

 

Ce que la cage thoracique dit

Chaque cigarette va peu à peu encombrer les muqueuses, que ce soit celles du nez, des sinus, de la gorge et enfin des poumons.

Ces muqueuses vont alors s’alourdir, elles vont agir comme une éponge et s’engorger de toxines, les poumons vont devenir plus lourds et peser sur toute la cage thoracique.

Peu à peu le thorax va alors se rigidifier, il se consolide pour supporter ce poids. Et c’est cette raideur thoracique, ce manque de mobilité qui vous amène parfois à consulter.

Parce que ce manque de mobilité va se révéler sous forme de blocage : une douleur au sternum, une vertèbre qui se bloque entre les omoplates, une côte qui se bloque et que vous sentez à chaque inspiration, le diaphragme qui se spasme, les cervicales qui tirent.

Toutes ces douleurs ne sont que les conséquences d’un encrassement.

 

Ce que le foie dit

L’oxygène et la pollution (tabac, CO) qui passent par les poumons vont ensuite passer dans le sang et tout ce qui passe dans le sang va à un moment passer par le foie.

N’oublions pas que le foie est un filtre. En bonne santé il peut filtrer jusqu’à 1,7 L de sang par minute, c’est un chiffre suffisamment parlant pour vous faire comprendre à quel point cet organe est important.

Il est donc essentiel de comprendre que toutes les toxines assimilées par la cigarette vont engorger le foie et altérer sa bonne fonction.

Si le foie ralentit, tout le métabolisme est ralenti, l’assimilation des nutriments et des vitamines se fait moins bien, l’appétit diminue, la digestion est altérée, la fatigue devient plus intense et ce ne sont là que les conséquences directes.

Le foie est aussi chargé de réguler une grande partie des hormones, hormones qui ont un rôle sur votre humeur, votre sommeil, votre libido, etc… Il faut alors plusieurs semaines pour détoxiquer le foie, chose qui ne peut se faire si vous continuer à fumer régulièrement.

A un niveau plus mécanique, ce foie engorgé va lui aussi peser sur ses attaches (ligaments), ses attaches se font sur les organes environnants (estomac, vésicule biliaire, colon), ainsi que sur le thorax et le diaphragme jusqu’à créer des douleurs au dos (lombaires, dorsales voire cervicales) mais également des douleurs au niveau abdominal.

 

Ce que les émonctoires disent

Les émonctoires sont les organes chargés d’éliminer les déchets hors de l’organisme : le foie et les poumons vu ci dessus, mais aussi la peau, les intestins et les reins.

Lorsque vous fumez, 2 émonctoires sur 5 sont déjà en « sur-régime ».

Le corps va devoir s’adapter à ce fonctionnement en compensant avec les 3 autres émonctoires.

Prenons l’exemple de la peau : qui n’a pas remarqué qu’un fumeur avait le teint grisâtre ou la peau plus grasse ? Cela s’explique par le fait que la peau doit éliminer énormément de toxines, celles qui n’ont pu être éliminées par les autres émonctoires.

Il en est de même pour les intestins ou les reins, l’intoxication va alors se révéler par des symptômes tels que les troubles intestinaux, des calculs rénaux, des urines foncées, de l’aérophagie, etc.

 

Ce que le corps veut

Le corps veut retrouver son propre équilibre.

Nous sommes conçus pour vivre et non pour mourir.

La normalité, c’est la santé.

 

Pour être en bonne santé, il faut que tous les paramètres soient au “vert”.

Il faut que les organes puissent communiquer les uns avec les autres, et que cette communication soit la plus harmonieuse possible.

Cet équilibre peut se retrouver par plusieurs solutions, chacun peut trouver la sienne.

Ce qui compte c’est de s’attaquer à la cause : cesser d’intoxiquer son corps.

L’arrêt du tabac est une solution radicale pour un bon début de remise en forme.

Si vous avez essayé plusieurs fois sans succès, essayez la vape, elle ne vous décevra pas.