Comment recycler mon matériel de vape ?

En choisissant la cigarette électronique, nous devenons acteurs de la réduction de la pollution liée aux mégots de cigarette, et éco-responsables.

Comme tous les DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques), les cigarettes électroniques se recyclent. Cependant leurs composants sont fabriqués à partir de matières différentes : métal, plastique, verre…

Continuer la lecture de Comment recycler mon matériel de vape ?

Le Sub Ohm en début de sevrage tabagique

Le sub ohm est une mode, ce qui n’est pas un souci en soit, ce sont souvent de bons matériels… que l’on a plaisir à tester après plusieurs mois de vape.

Malheureusement des vendeurs peu scrupuleux le proposent aux débutants, en disant que ça marche mieux que les matériels spécial débutant.

C’est un leurre, même si sur un faible nombre de vapoteurs, ça peut marcher.

Le subohm n’est pas ce dont on a besoin pour commencer la vape.

Il y a plusieurs écoles mais ce qu’il faut savoir, c’est que tous les vapoteurs, même expérimentés, ne passent pas aux gros nuages tout de suite.

Même s’ils l’utilisent pour se faire plaisir (car ne l’oublions pas la vape, c’est aussi un plaisir), la plupart des vapoteurs confirmés continuent à vapoter tranquillement, sans sub ohm.

Ça veut dire quoi sub-ohm, d’abord ?

Pour faire simple, dans un atomiseur,  il y a une résistance qui chauffe votre e-liquide pour faire de la vapeur.

Les résistances normales, notamment celles qui sont bien pour débuter, ont une valeur supérieure à un ohm, l’idéal étant pour moi entre 1,2 et 1,8 ohm.

Mais il existe aussi des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohms, qui sont donc des résistances que l’on appelle « en Sub Ohm ».

Un atomiseur sub ohm est construit pour utiliser des résistances inférieures à 1 ohm. Cela permet d’envoyer plus de puissance, donc à vaporiser plus de liquide et faire plus de vapeur (tout dépend bien sûr la puissance à laquelle vous vapotez — wattage –).


Comment plus de vapeur ?

En raison du tirage.

Si vous êtes un tantinet observateur, vous remarquerez que sur tous les atomiseurs en sub ohm, les trous d’arrivée d’air sous la résistance sont très gros, avec une bague de réglage pour les diminuer si nécessaire (que ce soit des atomiseurs reconstructibles ou non).

Cela permet de laisser passer beaucoup d’air dans les poumons sans le stocker avant dans la bouche, et de faire de la vapeur en conséquence. 95% des fumeurs ne peuvent pas vapoter ainsi au début.

Au début, on vapote serré avec des liquides bien dosés en nicotine !

Si les arrivées d’air sont petites (en général les atomiseurs qui ne sont pas sub ohm), le tirage sera serré, ce qui donnera au vapoteur la même sensation que sur une cigarette : on tire la vapeur dans la bouche, puis on l’inhale.

La bague de réglage permet d’avoir un tirage plus ou moins serré.

(photo Le Petit Vapoteur)


Le tirage certes, mais après ?

Le volume de vapeur vient du tirage et par voie de conséquence de la quantité de liquide nécessaire pour parvenir à ce résultat !

Pour en savoir un peu plus sur le sujet, il y a plusieurs autres facteurs qui rentrent en ligne de compte, mais que je ne détaillerai pas ici.

Un clearomiseur en sub ohm consomme beaucoup plus qu’un atomiseur “normal”.

Avec un atomiseur normal et du liquide entre 12 et 18 mg/ml (idéal pour un début de sevrage), un fumeur qui passe à la vape va consommer en moyenne 2 à 4 ml de liquide par jour. En effet, quand on débute la cigarette électronique, on a toujours ce réflexe de la porter à la bouche sans cesse.

Avec un atomiseur en sub ohm on dépasse allègrement les 10 ml par jour, certains gros vapoteurs parviennent à 20 ou 30 ml par jour… ce qui est largement rentable pour le vendeur…

Sans vouloir faire de mauvais esprit, c’est sûrement la raison pour laquelle des vendeurs peu scrupuleux conseillent des atomiseurs sub ohm aux débutants. 

Et la nicotine là-dedans ?

C’est là le hic !

Atomiseurs en Sub Ohm = Gros nuages = faible taux de nicotine incompatible avec un sevrage, seulement 5 % parviennent à stopper le tabac avec ce type d’atomiseur.

Atomiseurs normaux = Petits nuages = fort taux de nicotine permettant d’arrêter de fumer dans les 95 autres % (et aussi bien sûr permettant l’utilisation des sels de nicotine tout aussi efficaces, et beaucoup plus doux)

Conclusion

Vous entrez dans une boutique de vape, et la foultitude de matériels se trouvant sur les étagères vous donne le vertige. 

Arrivez-vous à repérer un coin dans lequel se trouvent des E-cigarette de taille moyenne qui semblerait vous correspondre ?

Si ce n’est pas le cas, et si le vendeur vous propose un gros matériel pour faire de gros nuages, fuyez, et cherchez une autre boutique qui sera plus professionnelle et qui vous accompagnera sans problème durant toute la durée de votre sevrage !

Renseignez-vous sur les forums ou les groupes FB auprès de vapoteurs de votre région pour connaître les bons tuyaux…

Pourquoi j’ai du E-liquide qui remonte parfois jusque dans ma bouche ?

En langage de vapoteur, cela s’appelle des remontées de jus..

Il peut y avoir plusieurs raisons à ce petit souci, mais rassurez-vous avec l’habitude on arrive à gérer cet inconvénient.

1/ Vous avez trop rempli votre clearomiseur :

Il est important de respecter le volume maximal toléré par votre clearomiseurs/atomiseur sous peine d’avoir des remontées d’e-liquides. Dans chaque boîte, vous avez une petite notice explicative qui vous montre une photo avec le remplissage maximum, que ce soit un remplissage par le bas ou par le haut (voir exemples ci-dessous)

Comment remplir un clearomiseur eliquide – Remplissage clearomizer eVod MT3 BCC

2/ Vous inhalez trop fort

C’est une erreur du débutant classique.

On a tendance à « tirer » comme sur une cigarette traditionnelle.

Vapoter nécéssite des durées d’inhalation plus longues et moins fortes que la cigarette.

En aspirant trop fort et trop vite, l’e-liquide n’a pas le temps de se transformer en vapeur et vous favorisez sa remontée dans le tube central et le drip tip (l’embout) du clearomiseur, jusqu’à aller sur vos lèvres et dans votre bouche. Il faut impérativement changer vos anciennes habitudes. Privilégiez donc des aspirations moins fortes et plus longues.

3/ Vous êtes victime de remontée de condensation dans le drip tip

C’est un cas très fréquent et normal.

A force de vapoter, se forme à la longue une condensation sur les parois du tube central et du drip tip.

Cette condensation est plus ou moins prononcée en fonction du type de clearomiseur utilisé.

En effet, un clearomiseur dont le drip tip est non démontable et en plastique favorisera plus fréquemment ce phénomène.

D’autre part, l’usage d’un drip tip démontable permet de stocker cette condensation entre la base du drip tip et la partie haute du clearomiseur, ceci évitant les remontées trop fréquentes.

Dans tous les cas, il est important d’essuyer régulièrement l’intérieur du tube central et du drip tip pour éviter tout désagrément.

Ne pas oublier que l’essuie-tout est le compagnon idéal du vapoteur !

4/ Vous utilisez une batterie non régulée :

Les anciennes générations de batteries ne fournissent pas toujours un voltage constant lorsqu’elles arrivent en fin d’autonomie ou fin de vie (type non régulé, vous ne pouvez pas régler par + ou -).

Plus leur stock d’énergie diminue et plus la tension délivrée diminue, ce qui peut générer une mauvaise vaporisation du e-liquide.

Si l’e-liquide qui se trouve sur la mèche de la résistance n’est pas bien chauffé, vous aurez un mélange de vapeur et de liquide qui remontera jusqu’à votre bouche.

Veillez donc toujours à avoir une batterie bien rechargée ou si cela vous est possible, équipez vous d’un modèle assurant un voltage dit « régulé » (la majorité des matériels d’aujourd’hui).

Pourquoi mon clearomiseur fait un bruit bizarre ?

Souvent, on définit ce phénomène par un bruit de « glouglou ».

Cela se produit lorsque l’on « tire » sur le clearomiseur, on entend ce fameux son assez désagréable.

Parfois, il y a même une remontée d’e-liquide dans la bouche.

 

Vous avez du e-liquide dans le tube central après avoir rempli votre réservoir.

Lorsque l’on recharge son clearomiseur avec du e-liquide, on peut en verser un peu, par inadvertance, dans le tube central (cheminée), comme sur les photos ci-dessous.

Celui-ci en sera donc rempli.

Pour résoudre ce petit désagrément, il suffit de retirer le clearomiseur de sa batterie, de le dévisser dans le bon sens, afin de ne pas faire couler d’e-liquide à son ouverture et de nettoyer le tube central incriminé avec un coton-tige ou un chiffon fin (l’idéal, l’essuie-tout).

Puis, il faut faire le chemin inverse et re-tester son clearomiseur.

 

La résistance est usée ou défectueuse.

Les fibres de la résistance absorbent trop de liquide et ne le retiennent pas bien.

Il faut dans ce cas remplacer la résistance. Pas d’autre solution.

Pensez d’ailleurs toujours à en avoir d’avance.

 

Votre façon de vapoter n’est pas adaptée au clearomiseur.

Comment ça ?

En effet, lorsqu’on commence à vapoter, on a souvent tendance à inspirer fort sur le clearomiseur et à inhaler rapidement comme avec une cigarette traditionnelle. Or, vapoter ce n’est pas fumer. 

Cela implique de « tirer » de façon plus douce et longue, pour que l’e-liquide ait le temps de bien se transformer en vapeur.

Il est normal d’avoir besoin d’un temps d’adaptation au vapotage.

Atomizer Short ou Atomizer Low

Les messages « Atomizer short » et « Atomizer low » peuvent s’afficher sur votre box lorsqu’un problème est détecté avec votre clearomiseur/atomiseur.
Ils ont chacun une signification précise, qui implique cependant que quelque chose cloche !

Continuer la lecture de Atomizer Short ou Atomizer Low

Check Atomizer ou No Atomizer ?

Quand ce type de message apparait sur votre box, cela signifie qu’elle ne détecte plus votre clearomiseur ou atomiseur. et vous n’aurez donc aucune production de vapeur. Surtout ne forcez pas le pas de vis pour essayer de la faire connecter, vous risqueriez d’aggraver les choses… Continuer la lecture de Check Atomizer ou No Atomizer ?

Prudence dans le choix des accus pour la vape

Même si cela peut paraître ridicule de le préciser, dans le matériel de vape, on ne se sert pas de piles comme dans les jouets, mais d’accus.

Contrairement aux piles, les accus sont donc rechargeables et doivent être adaptés pour l’usage des boxs ou des mods.

Continuer la lecture de Prudence dans le choix des accus pour la vape