C’est quoi le « steeping » ?

Dans les premières années de la cigarette électronique, on employait que très peu ce terme, car la quasi-totalité des e-liquides étaient des mono-arômes.

Aujourd’hui, les vapoteurs s’attachent plus facilement à des recettes d’e-liquides complexes utilisant plusieurs arômes. Cependant, si vous achetez votre e-liquide « tout prêt », zappez l’étape du steeping, le fabricant s’en est chargé pour vous avant la commercialisation (sauf si cela vous est précisé sur la fiche produit).

Steeping, stepping, steep, step… sont des mots que vous trouverez souvent sur les blogs/sites de vape. En fait, le verbe anglais « to steep » signifiant « tremper » en français, la traduction idéale pour le DIY serait « laisser tremper » et donc laisser macérer.

C’est comme ça que les arômes s’épanouissent, une fois additionnés à la base de PG/VG.

On compare souvent le « steeping » à la maturation du vin, car c’est le même principe, il faut du temps aux arômes pour qu’ils se mélangent et se développent.

Pour un DIY équilibré, mieux vaut respecter 2 principes : la durée du steep et le stockage du mélange.

Viennent ensuite les différentes méthodes de steeping que certains vapoteurs prônent (breathing, machine à steeper, source de chaleur, vibrations etc…) mais je préfère utiliser la méthode naturelle. (en cherchant bien sur le net, vous trouverez moultes informations sur ces différentes méthodes).

– La durée du steep

La base détermine la facilité pour les ingrédients (la nicotine, les arômes) à s’interagir, et le type de base est important dans la durée du steep.

Une base à forte concentration de glycérine végétale met plus de temps à fusionner avec les arômes complexes du fait de la composition chimique qui la compose, et nécessitera en conséquence plus de temps que si elle était dominante en propylène glycol.

Cet étalonnageVG/PG ne modifie en rien la qualité ni la saveur du liquide mais influe cependant sur le temps de steep qui risque de tout modifier s’il n’est pas respecté.

Donc, plus vous utilisez de glycérine végétale, et plus le temps de maturation sera long.

ATTENTION ! Les valeurs ci-dessous ne sont données qu’à titre indicatifs !

Les fabricants sont en effet les mieux placés pour vous indiquer le temps de steeping de leurs concentrés, en fonction de la base utilisée.

Personnellement, pour avoir déjà un bon rendu des saveurs, je procède au steeping avec les délais approximatifs suivants :

  • saveurs fruitées : 5 jours
  • saveurs menthes/mentholées : 7 jours
  • saveurs boissons : 10 jours
  • saveurs gourmandes: 15 jours
  • saveurs custard : 15 jours
  • saveurs classic (tabac) : 20 jours minimum
  • saveurs classic gourmandes : 20 jours

– Le Stockage

Le stockage de votre diy est la seconde règle d’or pour réussir son e-liquide.

La nicotine ayant tendance à s’oxyder (elle fonce à la vue de la lumière), il est important de stocker ses flacons dans un lieu sombre et à température ambiante. Pour mémoire, la nicotine n’aime pas : la lumière, la chaleur, l’air, l’humidité.

Une fois reposé, au bout de quelques jours, pensez à secouer vos préparations de temps en temps pendant quelques secondes, histoire de mélanger de nouveaux arômes, bases et éventuellement la nicotine.

Ce n’est pas impératif, mais c’est un plus.

https://ludivape.com/le-d-i-y/

https://ludivape.com/le-pg-et-le-vg/

Le guide du Do It Yourself (DIY)

Le DIY (pour Do It Yourself ou en français, Faites-le Vous-Même) est un mode de consommation alternatif qui consiste à fabriquer par ses propres moyens du e-liquide pour cigarette électronique. On appelle e-liquide un liquide prêt à être vapé comportant une base de Propylène Glycol (PG) et/ou de Glycérine Végétale (VG), pouvant contenir des arômes concentrés, des additifs et éventuellement de la nicotine.

Concevoir son propre e-liquide permet de doser les arômes, de choisir sa base et son taux de nicotine pour créer un e-liquide unique et totalement adapté à sa manière de vaper et à ses goûts. C’est aussi l’occasion de jouer à l’apprenti chimiste en testant et inventant de nouvelles saveurs.

Le DIY est économique

et probablement plus simple que vous ne le pensez,

alors lancez-vous !

Les principaux additifs pour le DIY

Optionnels dans les recettes, les additifs adaptés à la préparation de e-liquide permettent d’améliorer ou d’ajuster les saveurs (relever le goût de certains arômes, d’arrondir le e-liquide final, de le sucrer ou encore de lui donner une sensation de fraicheur).

Ceux qui cherchent à produire un e-liquide en suivant le principe du DIY savent à quel point la présence du bon additif peut faire la différence.

Ils ont chacun des rôles différents et bien précis que nous vous communiquons ci-dessous.

Continuer la lecture de Les principaux additifs pour le DIY

C’est quoi le D.I.Y. ?

DIT YOURSELF

Faire vos e-liquides est un extraordinaire moyen de vaper celui qui vous convient le mieux,  de réaliser d’importantes économies (environ 6 fois moins cher), mais aussi et surtout… de trouver du plaisir à déguster vos propres recettes.

Depuis la TPD, la méthode de fabrication du DIY a changé, puisque les bases nicotinées de + de 10 ml  ne sont plus en vente en France.

Avant, nous avions des bases PG/VG nicotinées (toutes contenances) dans lesquelles nous rajoutions les arômes et/ou des additifs.

Maintenant nous avons des bases neutres (ou aromatisées), dans lesquelles nous rajoutons des boosters de nicotine. Ces derniers sont en 10ml maximum et en général dosés à 20 mg/ml de nicotine. Selon le taux de nicotine désiré, et la contenance que vous souhaitez fabriquer, il vous faudra rajouter un nombre précis de fioles nicotine.

Ne vous inquiétez pas, si cela ne vous semble pas clair c’est normal, mais rassurez-vous il existe des tableaux de calcul.

 

Si vous vous renseignez sur internet, faites attention et regardez bien la date de l’article que vous êtes entrain de lire, pour savoir si vous êtes dans l’ancienne formule de DIY (post TPD) ou la nouvelle (TPD ready).

Faites attention aussi dans les recettes, car certaines quantités sont stipulées en ml, d’autres en gouttes.

 

 

Pour commencer, il vous faut un minimum de matériel.

Soit vous achetez séparément chaque matériel, soit vous commencez par des sets complets, que vous trouverez chez tous les revendeurs sur le net.

Une petite vidéo explicative vous aidera à mieux comprendre simplement comment procéder.

Et pour connaître le nombre de flacons de 10 ml de nicotine à 20 mg/ml,

qu’il vous faut pour fabriquer votre e-liquide,

Cliquez sur ce lien

 

Bonne cuisine !

N’oubliez pas de télécharger et de lire

« le guide complet du DIY »

dans lequel vous trouverez une montagne d’informations.

C’est quoi les E-liquides ?

Le e-liquide est primordial pour réussir votre entrée dans le monde de la vape.

Il va de pair avec le matériel et le taux de nicotine pour garantir un sevrage équilibré.

Parmi les dizaines de milliers d’e-liquides qui existent à travers le monde, il est parfois difficile de faire un choix. Continuer la lecture de C’est quoi les E-liquides ?