Ma consommation de e-liquide est-elle normale ?

Oui car c’est la vôtre… mais où est la normalité à ce sujet ?

Depuis que j’essaie d’aider les néo-vapoteurs à ne pas se décourager à la moindre inquiétude ou au moindre souci générés par l’utilisation d’un vaporisateur personnel, cette question a du m’être posée une bonne centaine de fois, si ce n’est plus, mais rassurez-vous… je me la suis posée avant vous !

Lorsque qu’on débute la vape, on aimerait bien connaître la correspondance avec le tabac traditionnel et savoir combien de e-liquide nous allons avoir besoin pour compenser notre consommation de cigarette, et on va donc chercher à comparer tabac et vape. Lire la suite

Prendre la décision de vapoter

Toi vapoteur…. Mauvais citoyen…

Toi vapoteur, tu plombes le budget de l’Etat…
Toi vapoteur, tu ruines les buralistes…
Toi vapoteur, tu humilies les autorités de santé…
Toi vapoteur, tu donnes des ulcères aux anti-tabac…
Toi vapoteur, tu fracasses le business de la pharma…
Toi vapoteur, tu vas coûter cher aux caisses de retraite…
Toi vapoteur, tu tues l’industrie du tabac…
(vap’you 18 juillet 2017)
Oui mais moi vapoteur…
Je ne fume plus….
Je respire mieux…
Mon coeur est régulier…
Mes artères sont fluides…
Je ne suis plus enfumé(e) et je suis LIBRE…

On crie partout les méfaits des cigarettes classiques, même sur leurs packagings, mais on aimerait surtout pas que vous arrêtiez !

N’oublions pas que le tabac tue 1 fumeur toutes les 6 secondes dans le monde… et si vous lisez cet article, c’est que l’envie de stopper votre empoisonnement vous titille…

Lire la suite

Les mytérieux agents de texture et de saveur des produits du tabac

Les mystérieux agents de texture et de saveur des produits du tabac

Les cigarettes ne sont pas de simples feuilles de tabac roulées dans du papier.

La cigarette moderne constitue un produit sophistiqué.

Outre les 4000 substances chimiques recensées dans la fumée de tabac (dont plus d’une centaine sont des cancérigènes bien connus), les documents internes de l’industrie du tabac ont révélé l’ampleur des recherches effectuées par cette dernière pour ajouter diverses substances chimiques, sans en avoir jamais informé les consommateurs (une liste des 600 additifs ici). Lire la suite

Le tube blanc

Je suis un tube blanc prêt à tout pour vous détruire….

Mes atouts pour y parvenir….

Je suis assez effrayante, car même si je ne suis qu’un petit rouleau de tabac haché et enveloppé dans un papier fin,  les feuilles de tabac me composant sont traités, et des additifs potentiellement dangereux sont rajoutés pour me permettre de vous séduire. Lire la suite

Le fumeur a peur d’arrêter de fumer

« Le fumeur a peur d’arrêter, car a peur d’avoir mal »… et « arrêter de fumer ne se fait pas en un claquement de doigt »… paroles de Jacques Le Houezec que vous découvrirez dans cette vidéo.

Le fumeur se pose beaucoup de questions.
Avec la vape, il faut savoir qu’il peut arrêter dans le plaisir sans souffrir du sentiment de manque souvent récurrents avec les substituts nicotiniques vendus en pharmacie.
En effet la vape procure la dose de nicotine qui convient à chaque fumeur (elle est différente pour chacun en fonction du passé tabagique), et celle-ci remplace le shoot de nicotine provoquée lorsqu’on fume une cigarette de tabac.
Encore faut-il vaper avec le bon taux de nicotine pour obtenir la même dose de dopamine que procuraient les substances addictives de la cigarette classique, la dopamine étant la récompense naturelle du cerveau.
(enregistrement au Vapexpo de Paris – septembre 2017)

Interview de Jacques Le Houezec (Libération)

Vapotage : «Les autorités restent frileuses, comme gênées»

Pour Jacques Le Houezec, consultant en santé publique et président de l’association Sovape, la e-cigarette est encore l’objet de nombreuses réticences de la part du gouvernement.

On compte aujourd’hui près de 16 millions de fumeurs. Entre 18 et 34 ans, ce sont près d’une personne sur deux qui consomme du tabac. Et plus étonnant encore, une sur trois entre 15 et 19 ans, avec une vente pourtant interdite aux mineurs. La prévalence du tabagisme atteint 46 % chez les femmes de 20 à 25 ans, et 55 % chez les hommes de 26 à 34 ans. Ce sont des taux parmi les plus élevés recensés dans les pays occidentaux. Et il y a toujours près de 80 000 morts prématurées liées au tabac chaque année. A titre de comparaison, la prévalence tabagique en Grande-Bretagne est deux fois plus faible.

Lire la suite

L’hécatombe du cancer du poumon

La fréquence du cancer du poumon diminue chez l’homme, mais elle continue de croître de façon inquiétante chez la femme et sa mortalité pourrait dépasser dans un avenir proche celle du cancer du sein.

En cause le tabagisme. Lire la suite

Le déclic en vidéo (1)

Quand on regarde cette vidéo en entier, on comprend aisément que, ce que les fumeurs se refusent à entendre ou du moins comprendre, est un suicide déguisé.

Le tabac est une drogue, on ne s’en défait pas en 3 minutes, mais il faut connaître ses dangers pour pouvoir réagir.

J’ai été fumeuse de 2 paquets par jour pendant 35 ans, et je n’y croyais pas, jusqu’au jour où mon père a disparu en 3 semaines à cause du tabac… Le déclic a eu lieu… Lire la suite

J’ai peur d’arrêter de fumer

Si vous avez vécu des moments forts dans votre vie, pendant lesquels vous avez eu l’impression que la clope vous détendait, il est normal que vous ayez peur de vous en séparer.

Et là… c’est la grosse crise d’angoisse…

Essayons de voir les choses autrement, et de comprendre pourquoi… Lire la suite

Je n’y crois pas au danger de la clope !

De la même manière qu’environ 80 % des fumeurs connaissent un membre de leur entourage ayant des soucis liés au tabac (ou ayant eu), vous faites peut-être partie des 20% restants qui n’ont pas affronté cette vision terrible, d’une mort lente, pernicieuse, douloureuse chez un être aimé… et surtout qui aurait pu être évitée… Lire la suite

Je n’ai aucune volonté

Je ne vais jamais y arriver…

Combien de fois j’entends cette phrase, mais aussi… combien de fois j’ai pu la dire quand je fumais !

Vous vous attaquez à une drogue qui crée une dépendance aussi puissante que celle causée par la cocaïne ou l’héroïne.

Ce n’est pas rien ! La volonté seule ne suffit pas pour réussir à arrêter de fumer. Lire la suite

La vape, c’est moins nocif ?

C’est vrai que la vape est moins nocive que la clope ?

Les médias essayant constamment de vous enfumer pour vous éviter d’essayer la vape, vous êtes encore nombreux à vous poser la question, alors voici une petite mise au point qui vous aidera à y voir plus clair (merci Mcortex) !

Lire la suite

Se préparer à l’arrêt du tabac

L’arrêt du tabac se prépare.

Sans cette préparation, vous risquez de vous décourager,

de n’analyser que les effets secondaires du sevrage,

en dénigrant les nombreux avantages de ce dernier.

Quelle est votre motivation ?

Elle vous appartient, car elle dépend de votre personnalité, de votre entourage, de vos habitudes de vie, et de votre dépendance au tabac.

Cette dépendance peut être soit physique, soit psychologique, soit environnementale ou comportementale.

Il va donc falloir que vous analysiez ce qui pour vous est le plus important dans votre décision d’arrêter de fumer.

Votre santé ?

Vos enfants ?

Votre portefeuille ?

Autres ?

 

Savoir reconnaître ses propres facteurs de motivation peut être long, mais cela vous permettra de stimuler votre volonté et d’axer votre mental sur le positif.

Des données récentes de la neurobiologie ont permis de montrer que tous les produits qui déclenchent une dépendance chez l’homme (amphétamine, cocaïne, morphine, héroïne, cannabis, nicotine, alcool) augmentent la libération de dopamine dans le cerveau, et définissent à chaque instant l’état de satisfaction physique et psychique dans lequel se trouve le sujet. Ces substances psycho-actives, en modifiant la production de dopamine, stimulent les structures du circuit de la récompense et induisent une sensation de satisfaction.

L’apprentissage conduit à ce que ce ne soit plus la récompense qui active les neurones mais les signaux annonçant l’arrivée de cette récompense.

Au cours de son développement, chaque individu se constitue un ensemble de signaux qui lui sont propres et dont la perception lui permet d’anticiper une satisfaction et de s’adapter à son obtention.

Un signal non suivi de récompense déclenche une frustration.

Par contre, la prise de substance psycho-active, conduit l’individu à mémoriser des événements qui n’ont pas de réalité physiologique mais qui, parce qu’ils sont associés à la prise de produit, l’en rendent dépendant.

Ainsi, les stimuli environnementaux sont particulièrement importants chez le fumeur, lequel a développé, souvent pendant des années, de multiples associations entre certaines situations et le fait de fumer.

La seule présentation de ces stimuli peut conduire à une envie compulsive de tabac, et il faut savoir l’éviter.

Rappelez-vous que :

  • Une personne qui fume un paquet de cigarettes par jour absorbe l’équivalent d’une tasse de goudron par an.
  • Le tabac est responsable d’une diminution des performances sexuelles.
  • Le tabac est responsable d’une diminution de la fécondité chez la femme.
  • La peau des femmes fumeuses est sèche, terne et son teint est brouillé. La peau perd de sa souplesse et présente donc un vieillissement prématuré.

Prenez le temps de réfléchir avant de vous lancer dans cette formidable reconstruction d’une vie sans tabac.

Vous n’en ressortirez que gagnant.

Lire la suite

La notion de plaisir dans la vape et l’arrêt du tabac

Oui, la vape procure du plaisir à notre cerveau et le détourne de la cigarette, et c’est l’une des raisons pour laquelle elle fonctionne comme moyen de sevrage.

La dépendance au tabac, qui se développe très rapidement, vient du fait que les récepteurs nicotiniques sont présents dans des aires très « occupées » du cerveau.

Les stimulations nicotiniques répétées chez les fumeurs augmentent donc la libération de dopamine dans certaines parties du cerveau.

Lorsque le fumeur est privé de nicotine (ex : nuit), les récepteurs retrouvent leur sensibilité normale et le fumeur ressent une agitation et un inconfort qui le poussent à fumer; il s’agit en fait des signes du syndrome de manque.

C’est la raison pour laquelle les vapoteurs expérimentés vous diront toujours de ne pas baisser votre taux de nicotine trop vite. Il faut laisser le temps à son corps de pouvoir vivre sans nicotine.

Si vous forcez la mécanique, il y a de grandes chances pour que le besoin de fumer vous rattrape.

Pour tout comprendre sur la nicotine, n’oubliez pas d’aller consulter l’article dans lequel je fais référence à Jacques Le Houzec, scientifique de formation, spécialisé dans le cerveau et son fonctionnement, et plus particulièrement dans les dépendances.

La nicotine est addictive certes, mais pas plus dangereuse que la caféine ou la théine. Elle doit même devenir votre amie dans votre sevrage tabagique.

Trouver du plaisir est la solution qui permet d’arrêter de fumer sans difficultés.

La vape procure ce plaisir et le Pr Dautzenberg nous explique pourquoi dans cette vidéo.

Le plaisir de vapoter peut même se transformer en véritable passion, vous pourrez vous en rendre compte dans les vidéos des youtubeurs que j’ai mis en lien sur ce site.

Ils sont heureux d’avoir arrêté de fumer, et ils ont envie de partager leur expérience de sevrage grâce à cet outil magique.

A chaque nouvelle découverte de matériel, de e-liquide…  ils vous en parlent.

La notion de plaisir dans l’arrêt du tabac

Oui, la vape procure du plaisir à notre cerveau et le détourne de la cigarette, et c’est l’une des raisons pour laquelle elle fonctionne comme moyen de sevrage.

La dépendance au tabac, qui se développe très rapidement, vient du fait que les récepteurs nicotiniques sont présents dans des aires très « occupées » du cerveau. Les stimulations nicotiniques répétées chez les fumeurs augmentent donc la libération de dopamine dans certaines parties du cerveau. Lorsque le fumeur est privé de nicotine (ex : nuit), les récepteurs retrouvent leur sensibilité normale et le fumeur ressent une agitation et un inconfort qui le poussent à fumer; il s’agit en fait des signes du syndrome de manque.

Pour tout comprendre sur la nicotine, n’oubliez pas d’aller consulter l’article dans lequel je fais référence à Jacques Le Houzec, scientifique de formation, spécialisé dans le cerveau et son fonctionnement, et plus particulièrement dans les dépendances. La nicotine est addictive certes, mais pas plus dangereuse que la caféine ou la théine. Elle doit même devenir votre amie dans votre sevrage tabagique.

Trouver du plaisir est la solution qui permet d’arrêter de fumer sans difficultés.

La vape procure ce plaisir et le Pr Dautzenberg nous explique pourquoi dans cette vidéo.

Le plaisir de vapoter peut même se transformer en véritable passion, vous pourrez vous en rendre compte dans les vidéos des youtubeurs que j’ai mis en lien sur ce site.

Ils sont heureux d’avoir arrêté de fumer, et ils ont envie de partager leur expérience de sevrage grâce à cet outil magique.

A chaque nouvelle découverte de matériel, de e-liquide…  ils vous en parlent.

Pourquoi je … ?

Le docteur Konstantinos Farsalinos et des confrères ont mené une vaste étude mondiale sur plus de 19 000 vapoteurs pour déterminer quels étaient les effets indésirables des cigarettes électroniques.

Les plus courants sont listés ci-dessous. Lire la suite

Ne pas confondre les effets indésirables de l’arrêt du tabac et/ou de la vape

Le docteur Konstantinos Farsalinos et des confrères ont mené une vaste étude mondiale sur plus de 19 000 vapoteurs pour déterminer quels étaient les effets indésirables des cigarettes électroniques, souvent confondus avec les effets indésirables de l’arrêt du tabac.

Les plus courants sont listés ci-dessous.

Pourquoi j’ai des soucis gastro-intestinaux ?

Flatulences, diarrhées et constipations sont extrêmement liées et résultent d’une réaction de votre organisme au changement de mode d’administration de la nicotine.

Inutile d’incriminer la cigarette électronique : c’est uniquement dû à votre arrêt du tabac. Ne vous inquiétez pas, cela passe au bout de quelques semaines.

Pourquoi j’ai toujours des flatulences ?

Les flatulences peuvent être causées par le passage de la cigarette à la cigarette électronique.

Mais ces désagréments intestinaux ne sont pas dus au vaporisateur personnel.

Ils sont en réalité dus à l’arrêt du tabac et sont un des effets possibles du sevrage de nicotine.

Pas de panique : cela reste quelques semaines puis cela passe.

Pourquoi j’ai souvent des aphtes, assèchement et/ou irritation de la bouche/gorge

Le propylène glycol a tendance à assécher voire irriter les muqueuses.

De cet assèchement ou de cette irritation peuvent découler des sensations gênantes, notamment de « chat dans la gorge ».

Il faut savoir que parallèlement, l’arrêt du tabac provoque exactement les mêmes symptômes, les aphtes en plus.

Si ces symptômes perdurent ou sont trop désagréables, il faudra penser à tester un e-liquide contenant moins de propylène glycol et beaucoup plus de glycérine végétale (full VG éventuellement), ou prendre un atomiseur plus axé « vape serrée ».

Pour tout cela, les boutiques spécialisées vous renseigneront sur les modèles.

Quoi qu’il en soit, souvenez-vous que vaper a tendance à assécher la bouche.

Buvez régulièrement pour réhydrater vos muqueuses malmenées, et faites quelques bains de bouche.

Pourquoi j’ai souvent des maux de tête, nausées, étourdissements, tachycardie

Ces effets indésirables peuvent également avoir deux causes :

L’excès de nicotine
L’arrêt du tabac

Le manque et l’excès de nicotine provoquent tous deux ces symptômes (pour rappel, la nicotine n’est pas dangereuse).

Solution ?

Soit vous cessez pendant 1/2 heure de vaper (le plus judicieux), soit vous baissez légèrement votre taux de nicotine, mais attention… pensez à faire des paliers (par exemple en mélangeant du 6 mg et du 12 mg pour obtenir du 9 mg).

De plus, si vous avez un atomiseur pour l’inhalation directe, essayez d’en choisir un avec une vape plus serrée, car en inhalation indirecte, la nicotine passe beaucoup mieux.

Pourquoi je perds le goût de mes e-liquides ?

Il arrive que certains vapoteurs perdent le goût dans les semaines qui suivent leur passage à la vape.

Cette sensation ne dure pas longtemps. Explication

Pour que ça passe, l’idéal est de se passer de vape pendant quelques jours, mais cela n’est pas évident. Vapoter un arôme mentholé pendant quelques temps est une des solutions adoptée par les vapoteurs.

Pour ce cas particulier —>  un très bon article qui résume bien ce problème de perte de goût .


Dans tous les cas, pour la vape, et avant de vous alarmer, posez vos questions sur les forum de vape ou les groupes Facebook, et vous vous rendrez compte que vous n’êtes pas seul à subir ces petits tracas.

Cependant, en cas d’effets indésirables qui se prolongent dans le temps, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui est le mieux placé pour vous répondre.

La vape et le diabète

Peut-on vaper en étant diabétique ?

La réponse est : OUI

Les diabétiques fumeurs ne doivent pas se priver de la cigarette électronique

(source : Vaping Post)

Glucose et dépendance tabagique

(source :  Pr Robert Molimard)

La vape et la grossesse

On entend souvent : « t’es folle, tu ne te rends pas compte que c’est aussi dangereux que la clope ? » ou alors « tu ne sais pas ce qu’il y a dedans pour ton bébé… », alors pour résumer, on peut dire aujourd’hui en classant les pratiques par ordre croissant de risque, que : Lire la suite

Le tabac agit sur la mécanique du corps

Des points communs non négligeables existent entre tous les fumeurs réguliers. J’entends par « fumeurs réguliers », des personnes qui fument tous les jours depuis plusieurs années, que ce soit une cigarette ou un paquet n’y change rien. L’expression « brûler à petit feu » prend tout son sens dans ce contexte car les fumeurs intoxiquent leur corps jour après jour. Le foie n’a alors pas suffisamment de temps pour se drainer, les poumons n’ont pas l’opportunité de se désencrasser, les tissus n’ont pas les nutriments nécessaires pour se régénérer. Lire la suite