Quand les arguments sont percutants…

Ces quelques mots ne sont pas de moi,
mais de Titan Micheau,
qui m’a autorisée bien sûr à les publier en intégralité.


La question de départ sur un groupe Facebook :

Bonjour à tous, j’ai une question.

Quelqu’un a réussi à arrêter la cigarette avec la cigarette électronique et ensuite arrêter la cigarette électronique. ??

Est-ce moins difficile ou ça fait seulement prolonger le sevrage si mon but est de ne plus rien mettre dans mes poumons?

Merci et bravo à tous ❤️


La réponse de Titan Micheau :

En fait, il faut juste re-situer le problème au bon endroit.

On arrête la clope pourquoi ? 

Parce que non seulement cette addiction nous envoie à l’hosto et nous tue avec 10 ans d’avance après une lente et vicieuse (mais sûre) dégénérescence de nos facultés physiques et physiologiques (et c’est pas très joli, surtout les derniers mois!), mais elle met également en danger notre entourage non fumeur avec exactement les mêmes risques (et je ne parle même pas de l’aspect financier qui pousse certains à devoir choisir entre manger et fumer). 

Elle est source de goudrons (cancers), de monoxyde de carbone (maladies cardiovasculaires), et de particules fines (maladies respiratoires). 

Et on est accroc à ce poison à cause de cette nicotine tant diabolisée (elle n’y est pourtant pour rien) parce que les cigarettiers la boostent avec des produits sympas comme l’arsenic ou l’amoniac … 

On y trouve également du cyanure, du mercure, du plomb, du polonium … Donc pour faire court, la clope, c’est bon pour personne et mauvais pour tout le monde. Parce que si on fume pour la nicotine, ce sont tous les produits qui l’accompagnent dans la combustion d’une clope qui nous tuent prématurément à raison de 78000 morts par an.

TOUS les matins, la clope tue plus de 210 personnes.

TOUS LES JOURS.

Et dans la plus grande indifférence (autre débat).

Alors, et la VAPE ?

Ben c’est le bidule inventé par le peuple dans un garage pour pas un rond, et qui a eu plus de résultats positifs en 10 ans d’existence que plus de 60 ans de « mesures » prises par les institutions de santé concernées et qui ont coûté une fortune à tout le monde (encore un autre débat).

Et elle est composée de quoi? 

De 4 à 6 produits, tous de qualité pharmaceutique et/ou alimentaire, et elle est parfaitement exempte de tous les poisons cités plus haut.

Sa dangerosité? 

Non avérée. Et ce n’est pas moi qui le dit, c’est une réalité médicale. 

Dans les analyses d’un jeune fumeur débutant d’à peine 2 mois, on retrouve déjà tous les marqueurs qui sont présents dans celles d’un vieux fumeur en train de mourir à l’hosto d’une maladie tabagique. Dans celles de quelqu’un qui vape depuis 8 ans, que dalle, rien, nada, que tchi, le grand vide, l’absence de tout.

Autre chose: Une étude canadienne (jécéplulakelle) a prouvé que l’air intérieur d’une pièce fermée avec un vapoteur en action est MOINS TOXIQUE que l’air extérieur d’une cour d’école. 

Alors quoi …? 

Il faudrait interdire les récréations à nos gamins …?

On sait tous aujourd’hui pourquoi il est impératif de quitter la clope. Elle tue beaucoup de gens, prématurément, et mochement.

La vape nicotinée? 

Des tas de gens essaient encore de « trouver » ce qu’on pourrait lui reprocher, et ces gens sont très inquiets, elle met en danger leurs intérêts financiers monstrueux … Donc ils cherchent frénétiquement quelque chose à lui reprocher.

Mais soyons clairs : si la vape représentait la moitié de la queue de l’ombre d’un microscopique problème, les labos et les cigarettiers se seraient rués sur l’autoroute du « grave danger identifié, vérifié, avéré et pouvant causer des dommages irréversibles » (le fameux « principe de précaution »), la nouvelle aurait fait le tour de la terre et elle serait interdite depuis longtemps.

Je rajouterais également ceci :

En l’état actuel des connaissances, il est normal de se poser la question surtout si on compare la vape à la clope. 

D’autant qu’avec toutes les infos connues du plus grand nombre concernant cette dernière, cette question est légitime parce que cette clope tue non seulement les fumeurs, mais également une partie de leur entourage. 

Les particules fines, les goudrons et le monoxyde de carbone (ainsi que les quelque 4000 autres saloperies qui l’accompagnent) sont des poisons qui font des ravages. 

Poisons complètement absents dans la vape.

Attendu que celle-ci n’est dangereuse ni pour le vapoteur, ni pour son entourage, vouloir l’arrêter ne dépend plus d’une question de santé publique, mais uniquement d’un état d’esprit et d’une décision de convenance personnelle comme par exemple le désir de se libérer d’une dépendance comme le café, chocolat, etc…). 

A ne pas confondre avec l’addiction, qui elle (je sais je me répète mais j’ai des excuses, je suis vieux, lol), nous rend malade, nous envoie à l’hosto et nous tue avec 10 ans d’avance.

Ouvrez vos chakras et restez Zen, ce n’est pas la Vape, même nicotinée qui vous tuera.

Et pardon pour le pavé.

👍 😉

Tout ce que vous devez savoir sur la vape avec Françoise Gaudel et Michel Reynaud

Professeur Michel Reynaud – Françoise Gaudel

Par où commencer si je veux vapoter ?

Si vous êtes ici, c’est que la vape vous interroge, vous attire, ou vous passionne, qui sait ?

☀️ — Peut-être allez-vous l’essayer pour arrêter de fumer, car vous en avez eu des retours positifs de la part de vos proches, mais vous manquez de motivation ?

☀️ — Peut-être avez-vous trop prêté attention à l’emballage médiatique négatif autour de cet outil de réduction des risques tabagiques, et vous ne savez plus quoi penser ?

☀️ — Peut-être aussi que vous ne vous sentez pas capable de recommencer un arrêt du tabac par peur d’un nouvel échec ? L’envie de fumer est plus fort que votre volonté...

Alors voilà, vous hésitez encore… voire vous avez peur de vous lancer.

Rassurez-vous c’est tout à fait normal, et vous n’êtes pas le premier à traverser toutes ces étapes désagréables de questionnements incessants. 🤗

Continuer la lecture de Par où commencer si je veux vapoter ?

Mise à jour 2020 du rapport sur la vape en Angleterre par le Public Health England (PHE) – (Vap’You)

Depuis 2015, le Public Health England (PHE) publie un rapport annuel sur les connaissances concernant le vapotage. Voici la traduction de la 6e édition publiée aujourd’hui pour l’année 2020.Ce rapport annuel du PHE est une pièce essentielle des connaissances sur le vapotage. Depuis sa première publication en 2015, le fameux “au moins 95% moins nocif que la cigarette fumée” continue de faire référence et n’a jamais été démenti. La littérature scientifique sérieuse, celle qui adopte un design correct – à savoir toujours comparer la vape, la cigarette et rien – incite à penser que les risques sont encore moindres que ce prudent 95%.

Il est important aussi de comprendre que le rapport du PHE n’est pas une étude. C’est un rapport ! Cela veut dire que l’avis qui est rendu est examiner par une équipe large et surtout à partir de toutes les études scientifiques existantes. Cela permet donc de rendre un avis solide et officiel. Cette démarche de transparence et sa constance permettent aux autorités de conduire une politique de lutte contre le tabagisme dûment éclairée depuis de nombreuses années. Les résultats sont quantifiables, en Angleterre, le tabagisme ne cesse de baisser, le taux de prévalence est largement passé sous les 15% soit deux fois moins que chez nous.

Continuer la lecture de Mise à jour 2020 du rapport sur la vape en Angleterre par le Public Health England (PHE) – (Vap’You)

Le Dr Anne Borgne (interview) – Vapexpo Nantes mars 2019

Si vous vous posez des questions sur la vape, je vous recommande d’écouter cette vidéo de l’interview du Dr Anne Borgne par Oneshot Media lors du Vapexpo 2019 à Nantes.

La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

C’est la question que « France Info » a posée au docteur et tabacologue Marion Adler, pour tout comprendre sur le vapotage.

Le vapotage peut-il tuer ?

Après toutes les nouvelles alarmistes sur la vape, cette interview du Dr Adler fait du bien à entendre.

Mois sans tabac 2019

Retrouvez les lives d’AddictAide

(cliquez sur les boutons verts en bas de cette page,

pour voir ces lives en replay).

Chaque mercredi du mois de Novembre la page facebook d’Addict’Aide diffuse des lives en compagnie de défumeurs (membres du groupe Facebook Je Ne Fume Plus!) et de professionnels de santé qui répondront à toutes vos questions et vous apporteront du soutien.

Voici le calendrier des sessions « live » pour le mois de Novembre 2019.

Elles se tiennent à 18h, durent une heure et sont disponibles ensuite en replay.

Continuer la lecture de Mois sans tabac 2019

Le Kit Cosmo de Vaptio

Que demander de plus pour un vapotage de qualité !

Du point de vue de l’utilisation, le kit Cosmo 1500mAh 2ml est d’une simplicité déconcertante, ce qui est un plus pour les débutants. Il satisfera aussi les vapoteurs qui ont l’habitude de se déplacer et qui ne recherchent pas un matériel trop imposant.

 

Continuer la lecture de Le Kit Cosmo de Vaptio

Y a t’il un moment propice pour stopper la vape ?

Y a t’il un moment propice pour arrêter la vape ?

Cette question intervient très souvent chez les nouveaux vapoteurs, qui viennent à peine de débuter leur sevrage.

Or, il est prouvé par de nombreuses études scientifiques, que vapoter est 95% moins dangereux que fumer.

Mais bien sûr vous entendez, lisez ou regarder le contraire dans les nombreux médias à votre disposition, campagne de désinformation bien orchestrée par nos chers lobbies.

Il est un fait que certains vapoteurs vont ressentir une amélioration de leur capacité respiratoire, alors que d’autres affirmeront le contraire.

Pour être asthmatique chronique depuis ma naissance, les bienfaits de la vape sur ma santé ont été longs à apparaître.

Continuer la lecture de Y a t’il un moment propice pour stopper la vape ?

C’est quoi le mode « bypass » ?

Pour faire simple, le mode Bypass est donc le passage du mode électronique au mode mécanique, tout en gardant les sécurités de base liées à la box (bypass veut dire « contourne » en anglais). 

En mode bypass, la batterie délivre la puissance maximale dont elle dispose (et non pas par exemple les 30, 40 ou 50 watts définis par vous précédemment dans un autre mode sur l’écran oled). Continuer la lecture de C’est quoi le mode « bypass » ?

Changer de mode de vape

Pourquoi éprouve t’on le désir de faire évoluer sa vape ?

Quand on a envie de passer d’un kit débutant à un mod (ou une box) plus perfectionné(e), il faut réfléchir et ne pas faire n’importe quoi. Il faut néanmoins savoir que ce désir n’est absolument pas obligatoire et certains se satisfont très bien d’un set up classique (clearo/batterie à voltage variable), même après plusieurs années de vape.

N’oublions pas : « à chacun sa vape », le principal étant de rester éloigné(e) de la clope !

Alors pourquoi éprouve t’on parfois ce désir de changement ? Continuer la lecture de Changer de mode de vape

L’histoire de la Vape dans le monde par Florence Theil (Vap’Actus)

Pour tous ceux qui souhaitent en savoir plus,voici le premier hors-série de Vap’actus qui a pour objectif de traiter un sujet unique : l’Histoire de la Vape.

En effet, c’est bien avant Hon Link que tout ceci a commencé.

Venez découvrir la genèse du vapotage aux USA, en Europe et en France, présentée par Florence Theil (Vap’Actus).

Comprendre la TPD

Cette vidéo a été faite il y a un peu plus de 2 ans lors de la transposition de la TPD en mai 2016, et permet de comprendre pourquoi la TPD n’est pas appliquée de la même manière dans tous les états membre de l’Union Européenne. Merci à Kiss Vaping – In Paris « Vap-Actus ».

Continuer la lecture de Comprendre la TPD

Des conseils judicieux quand on commence à vapoter

Lorsque on est content d’être entré dans une boutique de vape, et de revenir chez soi avec un matériel, on peut stresser de ne pas avoir retenu tous les conseils de votre vendeur.

On se met donc à chercher des informations sur internet, et ces dernières sont nombreuses.

Seul bémol à cette recherche, la compréhension du vocabulaire.

Cette vidéo contient des mots simples accessibles à tous, et vous aidera à mieux appréhender votre passage à la vape.

Bon visionnage !

Emission Pourquoi Docteur – octobre 2018

La E-cigarette, les vérités d’aujourd’hui

Le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue spécialisé dans la tabaccologie à l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris, était l’invité de l’émission « Questions aux experts » et a répondu en direct à toutes les questions de nos abonnés sur l’usage de la e-cigarette.

 

Le kit Exceed Edge de Joyetech

Le kit Exceed Edge de Joyetech s’avère un excellent pod très efficace, alliant la simplicité d’utilisation, l’ergonomie et la compacité.

Sa fabrication est solide (acier inox brillant) et sa vapeur très agréable en inhalation indirecte, relativement ouverte (vape plus aérienne que sur les autres pods).

Le design

Son look coloré et racé rend ce modèle très moderne.

Son corps stylisé lui donne également un petit côté high-tech très réussi et surtout robuste.

En plus de l’excellente prise en main qu’il offre, ce kit optimise l’ergonomie en proposant un contact d’allumage large, qui occupe les trois quarts du dessus de la batterie et permet ainsi une utilisation ultra-intuitive et sans complication (on ne cherche pas le bouton on/off, il s’impose de lui même).

En bas de la batterie se trouvent la prise micro-USB servant au rechargement, ainsi que deux LED symétrique assez voyantes, servant d’indicateurs de charge.

Le drip-tip est en forme de « bec de flûte » très pratique, car il se place naturellement sur les lèvres. Il est très agréable à utiliser et ne brûle pas les lèvres.Certains seront réfractaires à cette forme, mais il suffit de quelques jours pour s’y habituer surtout lorsqu’on est habitué aux drip tips ronds.

La batterie

Le kit Exceed Edge a une capacité totale de 650mAh, ce qui est largement suffisant pour une petite vape quotidienne.

Le rechargement s’effectue en reliant la batterie à un ordinateur via le câble micro-USB fourni, et vous pouvez aussi le connecter à un chargeur mural que vous trouverez dans toutes les boutiques de vape ou sur les sites internet spécialisés.

Indicateurs de charge

Pour éviter les mauvaises surprises, les LED situées à gauche et à droite en bas de la batterie indiquent le niveau d’autonomie restant :

• De 100 à 60% de batterie : les 2 LED sont allumées
• De 59 à 30% de batterie : les 2 LED clignotent très lentement
• De 29 à 10% de batterie : les 2 LED clignotent modérément
• De 9 à 0% de batterie : les 2 LED clignotent vite

La cartouche

Le pod du kit Exceed Edge fonctionne plutôt comme un clearomiseur classique.

Il se rechargera en e-liquide grâce à l’ouverture accessible en détachant le pod.

Installation rapide, livrée dans le kit en anglais

Le réservoir est tout ce qu’il y a de plus simple à remplir.
Il suffit de tirer dessus pour le séparer de la batterie, il vient facilement.
On soulève ensuite le petit bouchon en silicone, on verse directement de la bouteille les 2 ml de liquide qu’il peut contenir, on remet le bouchon, on le replace sur la batterie et c’est prêt.


L’opération est propre et le niveau de liquide se voit en permanence.

Si votre manière de vaper vous laisse des remontées de eliquide au remplissage, pensez à assécher l’embout avec une petite allumette de sopalin. Cette dernière absorbera le trop-plein de e-liquide.

L’Exceed Edge est très tolérant sur les eliquides et accepte sans broncher les taux de VG plus élevés, habituellement à éviter avec les pods.
Les passages de liquide sont large sur la résistance et la capillarité excellente, vous pouvez vaper du 30% PG / 70% VG sans aucune arrière-pensée.

Résistances compatibles

Pour installer la résistance, on sort la cartouche, et on dévisse la bague à la base du réservoir. Elle est large et bien crantée pour offrir une bonne prise.

On peut alors insérer une nouvelle résistance, remettre la bague en la serrant sans excès et c’est parti.

Dévisser la bague support, et remplacer la résistance

Seul inconvénient : le réservoir doit impérativement être presque vide. Dans le cas contraire, il se videra de toute façon dès la résistance retirée.

Les résistances utilisées sont les nouvelles EX MTL, des résistances à 1,2 ohms prévues pour une vape MTL que la batterie chauffera à un maximum de 25W.

Attention : seules les 1,2ohms sont compatible, car elles sont peu gourmandes en énergie – Eviter absolument la 0.50 ohms.

Prévu pour l’inhalation indirecte

La faible puissance que demande la résistance ainsi que le flux d’air très restreint destinent le Exceed Edge à une vape en inhalation indirecte (MTL). Ce type de tirage reproduit très bien les sensations d’une cigarette classique et offre des saveurs très riches.

Le Exceed Edge est un kit parfait pour l’utilisation de e-liquides forts en nicotine ou utilisant du sel de nicotine, puisqu’il ne délivre que peu de vapeur à chaque bouffée.

Contenu du coffret Kit :

• 1x Batterie Exceed Edge 650 mAh / 2ml
• 2x résistances EX 1.2ohm (MTL)
• 1x Câble micro-USB de rechargement
• 1x Notice d’utilisation + carte de garantie

Caractéristiques techniques :

• Hauteur : 110mm
• Largeur : 26.50mm
• Épaisseur : 20mm
• Capacité : 650mAh
• Contenance : 2ml
• Résistance : EX 1,2ohm (MTL)

Les plus :

  • La qualité de réalisation
  • Son autonomie
  • La bonne ergonomie
  • La qualité de vape

Les moins :

  • Son embout particulier
  • Obligation de vider le tank pour changer la résistance.

Un grand merci à EvapSaveur pour le don de matériel qui m’a permis de réaliser ce test et ce tutoriel. 

Redonner vie à des accus abîmés (changer la gaine qui les entoure)

La gaine de couleur qui entoure vos accus est appelée « wrap » ou aussi « sleeve », mots anglais qui signifient « emballage » ou « manche ».

Il s’agit en fait d’une gaine thermo-rétractable, qui permet une isolation totale de votre accu. C’est la raison pour laquelle il est très important que cette dernière soit toujours en excellent état. Au moindre accroc, le risque de court-circuit est réel. Continuer la lecture de Redonner vie à des accus abîmés (changer la gaine qui les entoure)

Tutoriel simplifié box Istick TC 40 de chez Eleaf

Cette petite box est idéale pour les vapoteurs débutants.

Elle possède des réglages basiques qui permettent de chercher facilement sa vape.

Tous les clearomiseurs sont adaptables (l’idéal étant de ne pas dépasser les 22 mm de diamètre).

Le pod Minifit de chez Justfog

À peine plus grand qu’un flacon de e-liquide de 10 ml, la Minifit ressemble à s’y méprendre à une clef USB.

Caractéristiques générales

Ce kit se compose de 2 pièces :

  • Une batterie avec une autonomie de 370 mAh
  • Un réservoir (cartouche) pouvant contenir 1.5 ml de eliquide.


Le Kit Minifit fonctionne une résistance de 1.6 ohm intégrée dans une cartouche non scellée.

Le fait que la cartouche ne soit pas scellée, permet de remplir le tank avec votre e-liquide préféré.

Un seul bouton sert a mettre la cigarette électronique en route et à il ne reste plus qu’à vapoter.

Il conviendra à ceux et celles qui recherchent un petit matériel qui peut être utilisé et rangé n’importe où.

Lors d’une sortie chez des amis non fumeurs et non vapoteurs, il vous permettra de rester discret. Pour aller faire une petite course, plus besoin de prendre du gros matériel que l’on ne sait jamais où poser, ce petit pod se range facilement dans la poche d’un jean, d’une chemise ou dans un sac à main.


Le pod Minifit est un exemple de simplicité.

Ce matériel ne nécessite aucune connaissance de la cigarette electronique ni d’entretien particulier.

Il est parfaitement adapté pour l’utilisation de sels de nicotine ou de e-liquides avec de forts taux de nicotine, et peut aussi être conseillé pour vapoter du CBD.

 

Allumage/Extinction

Appuyez 4 fois sur le bouton Fire (en moins de 2 secondes).

Ensuite, lors de l’appui sur le bouton fire pour vapoter, les diodes s’allument, et vous indique le niveau de la charge de la batterie :

  • 3 leds allumées = 70% – 100% de charge restante
  • 2 leds allumées = 30% – 70% de charge restante
  • 1 led allumée = 0% – 30% :
  • si la batterie clignote 4 à 6 fois, c’est qu’elle est a besoin d’une charge imminente.

Changement de résistances (voire de cartouche/tank)

Les résistances sont incluses dans la tête du Minifit.

Elles sont composées de coton japonais et d’un fil en nichrome, ce qui est parfait pour une vape indirecte. Cette composition permet d’obtenir une vape proche de la cigarette classique.

Pour en racheter lorsqu’elle est usée, ou pour en prendre une deuxième pour pouvoir changer de parfum,
il suffit de se rendre dans une boutique de vape et de demander un pack de 3 résistances (ou une seule bien sûr) pour le pod Minifit Justfog (avec le réservoir).

Vous en trouverez aussi sur tous les sites internet spécialisés.Pour le remettre en place, vous ne pouvez pas vous tromper, un seul sens possible.

Remplissage

Le remplissage du réservoir en e-liquide est simple et rapide.

  1. Retirer le réservoir (cartouche) de la batterie en écartant légèrement les 2 parties (voir photo ci-dessus).
  2. Retourner le Pod et soulever la languette afin de laisser apparaitre les trous de remplissage.
  3. Remplir le Pod par les ouvertures prévues à cet effet.
  4. Refermer le Pod et le replacer sur la batterie.

Chargement de la batterie

La charge de la batterie se fait par branchement usb à un ordinateur ou une prise murale (adaptateur non fourni).

Le câble micro-USB par contre, est fourni dans le kit Minifit de Justfog.

Sécurités

Ce tout petit pod possède tout de même des sécurités non négligeables.

  • Protection contre la surchauffe : si le bouton fire est maintenu pendant plus de 10 secondes (ce qui peut être le cas dans un sac, si on a oublié de l’éteindre) 9 leds de couleurs différentes clignotent, et l’appareil se met hors tension.
  • Protection contre les court-circuits : clignotement de 6 leds de couleurs différentes et mise hors tension.
  • Protection contre les surtension : si la tension de charge est plus élevée que ne le nécessite l’appareil, ce dernier bloque automatiquement le courant électrique.
  • Protection contre la décharge : avant que la batterie ne se décharge complètement, 6 leds se mettront à clignoter avant la mise hors tension de l’appareil.
  • Protection contre la surcharge : une fois chargée à 100 %, la Minifit s’éteint.

Caractéristiques techniques

Matériaux : Aluminium & plastique
Batterie : 370 mAh
Connectique : USB
Modes de fonctionnement : Tension constante (vous n’aurez donc pas moins de puissance au fur et à mesure que la batterie de votre kit Minifit se décharge)
Dimensions :- H = 7 cm / L = 2 cm / P = 1 cm / Poids = 20g

Contenu du kit

Un pod Minifit, un clearomiseur (cartouche), 1 câble USB et un mode d’emploi.

Les plus : 

  • Un kit ultra compacte
  • Bonne restitution des saveurs
  • Zéro fuite, zéro suintement
  • Un kit pas très cher
  • Des leds pratiques qui donnent l’essentiel des infos

Les moins : 

  • manque une deuxième tête dans le kit (résistance) et pour moi…
  • autonomie et réserve de liquide restreints

Notice du fabricant

Un grand merci à Klop Innovation pour le don de matériel qui m’a permis de réaliser ce test et ce tutoriel.

Le kit « tout en un » PockeX de chez Aspire

Le Kit PockeX de chez Aspire comprend une batterie de 1500mAh d’autonomie et un clearomiseur embarquant 2ml de e-liquide.

Qui ne connait pas la marque Aspire ?

Leurs résistances aux technologies brevetées comblent depuis plusieurs années, les vapoteurs qui vapent en inhalation indirecte.

C’est un kit destiné aux fumeurs qui souhaitent essayer la cigarette électronique sans être obligés de paramétrer tout un tas de réglages complexes, qui ne servent pas vraiment quand on débute.

Avec ce modèle, il suffit de remplir après avoir chargé la batterie, d’appuyer sur le bouton fire et de vapoter.

Très pratique, petit, discret, ce système est simple d’utilisation et très facile à vivre.


Allumage/extinction

Pour éteindre ou allumer la batterie, vous aurez simplement à presser cinq fois sur le switch.

Clearomiseur

C’est un clearomiseur de type Nautilus X.

  • Ouverture/fermeture du tank

  • Remplissage

Pour remplir votre réservoir en pyrex de 2 ml, rien de plus simple.

Une fois avoir dévissé la partie supérieure (top-cap), remplissez le tank de votre e-liquide favori, en vous arrêtant au repère tracé par le fabricant sur la paroi de la partie clearomiseur. Refermez le tank, et attendez 5 minutes pour permettre au e-liquide de bien imbiber le coton.

 

 

  • Airflow

Le seul bémol à ce kit, aucun airflow réglable.

Résistances compatibles

Le Kit PockeX fonctionne avec les résistances U-Tech, les mêmes qui équipent le Nautilus X, un des clearomiseurs les mieux notés de la marque en 2016, avec un système d’aération en U qui évite aussi les projections.

L’air prend ainsi un trajet en forme de U pour pour bien imbiber le coil en SS316 et coton organique, placé à la verticale, et ainsi se gorger de saveur pour une explosion de goûts en bouche.

Vous obtiendrez facilement un rendu exceptionnel sans aucun goût parasite même à fortes puissances.

Tout type de e-liquide (pourcentage PG/VG) peut être utilisé avec ce type de résistances, y compris ceux largement composés de Glycérine Végétale.

 

Ces résistances existent en 0.6 ohms et 1.2 ohms :

  • La résistance PockeX est composée de Stainless Steel 316L est a une valeur de 0.60 ohms pour une vape en inhalation indirecte et des liquides avec un ratio de glycérine végétale supérieur à 50%. A utiliser entre 18 et 23 watts.
  • Résistance PockeX en Kanthal A1 avec une valeur de 1.20 ohms (:good:) pour une vape en inhalation indirecte et des liquides avec un ratio de glycérine végétale supérieur à 50%. Ainsi qu’un taux élevé de nicotine et sels de nicotine, plus adaptée pour les primo-vapoteurs.

Chargement de la batterie

Le Kit comprend une batterie intégrée de 1500mAh d’autonomie, de quoi vous permettre de vapoter plusieurs heures sans problèmes.

Cette dernière se recharge via le port USB connecté à un ordinateur ou à une prise murale. Le cordon est fourni dans le kit, mais la prise murale non. Vous en trouverez dans toutes les boutiques ou sur les sites spécialisés.

Indicateur de charge :

A l’allumage de la batterie, la lumière du bouton d’activation (switch) sera bleue lors de l’utilisation et lorsque la batterie sera suffisamment chargée. Petit à petit la couleur change et vire au bleu/rose.

Lorsque cette LED sera rose, il ne vous restera que 30% d’autonomie et il sera grand temps de la recharger via le port USB à un ordinateur ou à une prise murale avec le cordon fourni.

Nettoyage de la PockeX d’Aspire

L’eGo AIO est un modèle de cigarette électronique très simple à entretenir, mais il faut prendre certaines précautions.

Ne la passer pas directement sous le jet du robinet, vous risqueriez d’endommager gravement la batterie.

Utilisez plutôt une feuille d’essuie-tout humidifiée et nettoyer le réservoir.

Vous pouvez passer l’embout buccal (drip tip) à l’eau savonneuse et le rincer sous l’eau. Vous pouvez aussi utiliser du gel hydroalcoolique.

Vous pouvez répéter cette opération entre chaque changement d’e-liquide et le plus souvent possible.

Caractéristiques techniques

Marque : Aspire
Origine : Chine
Batterie intégrée : Oui
Autonomie : 1500 mAh
Contrôle de température : Non
Remplissage :Par le haut
Airflow :Non visible et Non-réglable
Réservoir : 2 ml
Drip Tip : propriétaire
Diamètre : 20 mm
Port micro USB  :Oui
Matière du réservoir : Pyrex
Matière : Acier inoxydable
Longueur : 117 mm
Largeur : 19.7 mm

Contenu du pack

  • Une batterie Aspire 1500 mAh, couplée à un clearomiseur de 2 ml
  • Un chargeur USB-Micro USB
  • Deux résistances U tech SS316L Nautilus X en 0.6 ohm
  • Un manuel d’utilisation en Français

Les plus :

  • Facile d’utilisation,
  • Possibilité de mettre des résistances de 0.5 ohms à 2 ohms
  • Excellent rendu de saveurs / production de vapeur
  • Remplissage par le haut
  • Autonomie conséquente
  • Changement de résistance sans vider le tank
  • Absence de fuites
  • Rapport qualité-prix

Les moins : 

  • Réservoir de 2 ml (mais on sait d’où cela provient…)
  • Drip tip propriétaire
  • Airflow non ajustable
  • Chauffe avec des résistances de 0.5 ohms, favoriser les résistances plus hautes
  • Voltage non variable

Bonne Vape !

 

https://ludivape.com/les-astuces-pour-une-bonne-vape/

https://ludivape.com/les-erreurs-a-eviter-quand-on-commande-sur-internet/

Le kit « Tout en un » eGo AIO de Joyetech

Un format réduit performant, discret, compacte, esthétique, fonctionnel, disponible en plusieurs couleurs et aucune fuite.
Que chercher de mieux pour débuter la vape ? Encore une fois, Joyetech a fait fort !
Ce vaporisateur monobloc intègre un clearomiseur de 2ml, une batterie de 1500mAh et est donc parfaitement adapté aux fumeurs désirant de passer à la cigarette électronique facilement.
Nomade avec sa taille mini de 11,8cm et un diamètre de 19mm, elle se glissera aisément dans une poche ou un sac, sans risque de fuite !
Le modèle « bi-ton » lui donne un charme fou !

Allumage/extinction

Pour allumer ou verrouiller la batterie, appuyer 5 fois rapidement sur le bouton « fire » (en moins de 2 secondes). La batterie va clignoter 5 fois. Faites de même pour l’éteindre.

Un clearomiseur intégré de 2ml

Son système de remplissage se fait par le haut du réservoir.

Ce clearomiseur Joyetech Cubis dispose d’une protection enfants.

  • Ouverture/fermeture du tank

Pour l’ouvrir, il suffit simplement de dévisser le top cap en exerçant une légère pression dessus, et en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pour le refermer, faire de même dans le sens des aiguilles d’une montre.

  • Remplissage

Verser le e-liquide dans le tank jusqu’au niveau MAX indiqué (au niveau du changement de couleur pour les modèles bi-tons).

Le drip tip 510 est particulier.

En effet, sa structure interne possède une forme de spirale qui empêche toute remontée et projection de e-liquide.

  • Airflow

Le réglage de flux d’air se fait en tournant la partie supérieure du top cap pour ajuster l’ouverture d’une fente qui viendra moduler la quantité d’air acheminée à la résistance.

La fente d’arrivée d’air est « camouflée », ce qui est intéressant esthétiquement, mais assez peu pratique à l’usage, reconnaissons le.

Il est difficile, en effet, de déduire visuellement de l’ouverture choisie. Il faudra donc se contenter d’un réglage « à l’aveugle », jusqu’à trouver le tirage qui vous convient.

Pour régler l’airflow, il suffit de tourner juste le haut du tank dans le sens des aiguilles d’une montre. Lorsque les deux petits points sont alignés, l’airflow est ouvert à fond (vape plus aérienne).

Résistances compatibles

La Joyetech eGo AIO accepte les résistances BF SS316 pour Cubis.

Elle est livré avec 2 têtes d’atomiseurs BF SS316 de 0.6Ohms pour une vapeur dense et tiède (puissance d’environ 25/30W lorsque le kit est en charge pleine), mais plus adapté à l’inhalation directe.

Ces résistances sont un excellent compromis entre le volume de vapeur et la restitution des saveurs. De plus, elles tolèrent les eliquides jusqu’à 20PG/80VG, ce qui est rare dans ce type de matériel.

A chaque première utilisation d’une résistance BF neuve, il est nécessaire d’amorcer la résistance en versant quelques gouttes de liquide directement sur la résistance et sur les arrivées de e-liquides.

Attention !

La Joyetech AIO n’accepte pas les résistances destinées au contrôle de température comme Ni ou Ti, la batterie ne disposant pas de cette fonction.

Important

Pour celles et ceux qui souhaitent une vape plus douce, plus serrée (parfois en début de sevrage les résistances en sub-ohm ne sont pas appréciées), sachez que vous pouvez utiliser des résistances compatibles en SS316 en 1 ohm (prendre soin bien sûr de les amorcer aussi).

Chargement de la batterie

La batterie intégrée est d’une puissance de 1500mAh, suffisante pour en profiter tout au long de la journée.

Elle est rechargable avec le câble Micro USB fourni, que vous pouvez facilement connecter à une prise secteur avec un adaptateur.

Elle utilise la fonction « passthrough » qui permet de vapoter tout en rechargeant son matériel.

Pour la recharge complète de la batterie, comptez 4h à 5h.

La LED va rester allumée tout au long de la charge.

Une fois la batterie complètement chargée, la LED s’éteint.

Indicateur de charge :

C’est une petite particularité de cette batterie, qui comporte des couleurs LED de 7 tons différentes. Son but est double :

  • elle vous permettra d’éclairer l’intérieur du tank pour surveiller votre niveau de e-liquide. Un gadget pour certains, mais qui s’avérera tout de même pratique pour les débutants ;
  • elle vous avertira en temps réel de la décharge de votre batterie. Plus le clignotement de la LED sera rapide, plus la batterie nécessitera d’être rechargée. Mon conseil : n’attendez pas le dernier moment pour la recharger, car elle s’arrête nette.

Changer la couleur

Et oui c’est possible, sympa non ? (:good:)

Vérifiez que la batterie est éteinte (sinon éteignez la avec 5 clics rapides).

Appuyez sur le bouton Fire pendant 3 secondes.

La couleur sélectionnée en dernier apparait dans le tank. Si aucune couleur n’apparait, il se peut que la dernière configuration de l’Ego AIO ait été sur blanc, donc « aucune lumière ». Dans ce cas, pas de panique, appuyer une fois sur le fire, et la couleur suivante apparaîtra.

Appuyez de nouveau sur le bouton pour changer la couleur, et une fois choisie, attendez qu’elle s’éteigne.

Les 7 coloris disponibles : rouge, jaune, vert, bleu, indigo, blanc (sans) ou violet

 

Nettoyage de l’Ego AIO

L’eGo AIO est un modèle de cigarette électronique très simple à entretenir, mais il faut prendre certaines précautions.

Ne la passer pas directement sous le jet du robinet, vous risqueriez d’endommager gravement la batterie.

Utilisez plutôt une feuille d’essuie-tout humidifiée et nettoyer le réservoir.

Vous pouvez passer l’embout buccal (drip tip) à l’eau savonneuse et le rincer sous l’eau.

Vous pouvez répéter cette opération entre chaque changement d’e-liquide ou une fois par semaine.

Caractéristiques techniques

Hauteur : 118 mm
Diamètre : 19 mm
Résistances : BF SS316 (na pas utiliser les résistances Ti ou Ni)
Batterie : 1500 mAh intégrée
Contenance du clearomiseur : 2 ml
Puissance de la batterie : 25/30w max en pleine charge
Remplissage par le haut
Air flow : Invisible et ajustable
Rechargement par câble USB

Contenu du pack

1 Joyetech eGo Aio
2 Têtes d’atomiseurs BF SS316 de o.6 Ohms
1 Drip-tip avec l’intérieur en spirale
1 Drip-tip acrylique transparent
1 Câble de chargement USB
1 Manuel avec sa carte de garantie (à conserver bien sûr pour bénéficier de la garantie)


Les plus :

  • Remplissage facile
  • Design tendance et séduisant
  • Tank rétroéclairé par LEDs
  • Légère et peu encombrante
  • Kit complet pour un démarrage immédiat
  • Choix de deux drip tips différents (attention, le transparent n’a pas de spirale anti-remontée de jus)
  • Recharge par USB sur le côté
  • Mode d’emploi en français
  • Bon rapport qualité prix

Les moins : 

  • Résistance de 0,6 ohm qui transmet trop de chaleur au top cap, surtout pour les débutants
  • Volume de liquide trop faible (les 2 ml sont imposés par la TPD)
  • Vapeur trop chaude au-delà de 4-5 bouffées enchainées
  • Résistances assez chères
  • Alerte de fin de batterie trop tardive

Bonne Vape !

 

Le Sub Ohm en début de sevrage tabagique

Le sub ohm est une mode, ce qui n’est pas un souci en soit, ce sont souvent de bons matériels… que l’on a plaisir à tester après plusieurs mois de vape.

Malheureusement des vendeurs peu scrupuleux le proposent aux débutants, en disant que ça marche mieux que les matériels spécial débutant.

C’est un leurre, même si sur un faible nombre de vapoteurs, ça peut marcher.

Le subohm n’est pas ce dont on a besoin pour commencer la vape.

Il y a plusieurs écoles mais ce qu’il faut savoir, c’est que tous les vapoteurs, même expérimentés, ne passent pas aux gros nuages tout de suite.

Même s’ils l’utilisent pour se faire plaisir (car ne l’oublions pas la vape, c’est aussi un plaisir), la plupart des vapoteurs confirmés continuent à vapoter tranquillement, sans sub ohm.

Ça veut dire quoi sub-ohm, d’abord ?

Pour faire simple, dans un atomiseur,  il y a une résistance qui chauffe votre e-liquide pour faire de la vapeur.

Les résistances normales, notamment celles qui sont bien pour débuter, ont une valeur supérieure à un ohm, l’idéal étant pour moi entre 1,2 et 1,8 ohm.

Mais il existe aussi des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohms, qui sont donc des résistances que l’on appelle « en Sub Ohm ».

Un atomiseur sub ohm est construit pour utiliser des résistances inférieures à 1 ohm. Cela permet d’envoyer plus de puissance, donc à vaporiser plus de liquide et faire plus de vapeur (tout dépend bien sûr la puissance à laquelle vous vapotez — wattage –).


Comment plus de vapeur ?

En raison du tirage.

Si vous êtes un tantinet observateur, vous remarquerez que sur tous les atomiseurs en sub ohm, les trous d’arrivée d’air sous la résistance sont très gros, avec une bague de réglage pour les diminuer si nécessaire (que ce soit des atomiseurs reconstructibles ou non).

Cela permet de laisser passer beaucoup d’air dans les poumons sans le stocker avant dans la bouche, et de faire de la vapeur en conséquence. 95% des fumeurs ne peuvent pas vapoter ainsi au début.

Au début, on vapote serré avec des liquides bien dosés en nicotine !

Si les arrivées d’air sont petites (en général les atomiseurs qui ne sont pas sub ohm), le tirage sera serré, ce qui donnera au vapoteur la même sensation que sur une cigarette : on tire la vapeur dans la bouche, puis on l’inhale.

La bague de réglage permet d’avoir un tirage plus ou moins serré.

(photo Le Petit Vapoteur)


Le tirage certes, mais après ?

Le volume de vapeur vient du tirage et par voie de conséquence de la quantité de liquide nécessaire pour parvenir à ce résultat !

Pour en savoir un peu plus sur le sujet, il y a plusieurs autres facteurs qui rentrent en ligne de compte, mais que je ne détaillerai pas ici.

Un clearomiseur en sub ohm consomme beaucoup plus qu’un atomiseur “normal”.

Avec un atomiseur normal et du liquide entre 12 et 18 mg/ml (idéal pour un début de sevrage), un fumeur qui passe à la vape va consommer en moyenne 2 à 4 ml de liquide par jour. En effet, quand on débute la cigarette électronique, on a toujours ce réflexe de la porter à la bouche sans cesse.

Avec un atomiseur en sub ohm on dépasse allègrement les 10 ml par jour, certains gros vapoteurs parviennent à 20 ou 30 ml par jour… ce qui est largement rentable pour le vendeur…

Sans vouloir faire de mauvais esprit, c’est sûrement la raison pour laquelle des vendeurs peu scrupuleux conseillent des atomiseurs sub ohm aux débutants. 

Et la nicotine là-dedans ?

C’est là le hic !

Atomiseurs en Sub Ohm = Gros nuages = faible taux de nicotine incompatible avec un sevrage, seulement 5 % parviennent à stopper le tabac avec ce type d’atomiseur.

Atomiseurs normaux = Petits nuages = fort taux de nicotine permettant d’arrêter de fumer dans les 95 autres % (et aussi bien sûr permettant l’utilisation des sels de nicotine tout aussi efficaces, et beaucoup plus doux)

Conclusion

Vous entrez dans une boutique de vape, et la foultitude de matériels se trouvant sur les étagères vous donne le vertige. 

Arrivez-vous à repérer un coin dans lequel se trouvent des E-cigarette de taille moyenne qui semblerait vous correspondre ?

Si ce n’est pas le cas, et si le vendeur vous propose un gros matériel pour faire de gros nuages, fuyez, et cherchez une autre boutique qui sera plus professionnelle et qui vous accompagnera sans problème durant toute la durée de votre sevrage !

Renseignez-vous sur les forums ou les groupes FB auprès de vapoteurs de votre région pour connaître les bons tuyaux…